Choisir de faire des études postsecondaires en français

Publié le jeudi 10 novembre 2016

Récemment, le professeur André Samson a mené une étude au sein de plusieurs écoles francophones en Ontario, dans le but de comprendre ce qui motive les élèves de 12e année inscrits dans celles-ci à poursuivre leurs études collégiales ou universitaires en anglais ou en français.

L’étude révèle que ce qui pousse un élève à vouloir étudier en français ou en anglais n’est pas sa situation géographique, comme on présumait au début de la recherche, mais plutôt la perception de son identité langagière. Par conséquent, les jeunes gens qui ne se perçoivent pas comme francophones portent leur choix sur des établissements postsecondaires anglophones.

La recherche conclut que pour combler les lacunes en matière d’identité langagière chez les jeunes francophones, il est primordial d’intervenir à l’école afin de favoriser la construction de cette identité.

Haut de page