Étudier en français, c’est bon pour le CV

Publié le jeudi 2 mars 2017

Trois jeunes femmes sont assises à une table devant un café et un iPad.

La recherche d’un emploi d’été est déjà bien entamée pour la plupart des étudiants. Certains finissants ont même commencé à tout mettre en œuvre pour percer définitivement le marché du travail. La préparation pour y parvenir peut être fastidieuse. L’est-elle davantage lorsque l’on vit en milieu minoritaire?

André Samson, vice-doyen et professeur agrégé à la Faculté d’éducation, s’est penché sur la question avec ses collègues Julia DiMillo (Université d’Ottawa) et Laurent Sovet (Paris Descartes).

En savoir plus sur la recherche d’André Samson

Haut de page