Bienvenue aux nouvelles professeures : Nancy Crépeau et Eliane Dulude

Publié le mardi 8 décembre 2020

Rencontrez nos nouvelles professeures Nancy Crépeau et Eliane Dulude

Au nom de tout le personnel de la Faculté d’éducation, je tiens à souhaiter la plus cordiale bienvenue aux professeures régulières suivantes, qui entreront en poste à compter du 1er janvier 2021 :

 


Professeure Nancy Crépeau, Éducation autochtone (poste francophone)

Nancy Crépeau est candidate au doctorat en éducation à l’Université d’Ottawa en didactique des langues secondes. Originaire de Senneterre (en Abitibi), elle est née d’une mère algo-crie (d’origines anicinabe et crie), et d’un père québécois. Le sujet de sa thèse de doctorat porte sur la conception et la mise à l’essai d’un programme de métaphonologie bilingue (français-anicinabemowin) en milieu scolaire anicinabe. Depuis les quinze dernières années, elle a été particulièrement active dans le domaine de l’éducation chez les peuples autochtones. Elle a également siégé au Comité d’éthique de la recherche avec des êtres humains de l’UQAT en tant que représentante autochtone (2017-2020).


 

Professeure Eliane Dulude, Leadership éducationnel (poste francophone)

Eliane Dulude s’intéresse aux enjeux liés aux politiques éducatives et leur implantation au niveau du conseil scolaire et des écoles, les réformes curriculaires et pédagogiques et leur impact sur les pratiques. Récemment, elle s’intéresse à l'intersection des systèmes d’imputabilité et de reddition de compte, de l'utilisation des données et de l'équité afin de mieux comprendre la complexité, les défis et les contradictions qu'ils représentent pour les leaders scolaires dans leur travail quotidien. Au cours des dernières années, elle a eu l’occasion de collaborer avec des chercheurs de différents pays (Belgique francophone, Suisse romande, Canada et États-Unis) et de travailler au sein de différentes communautés scientifiques (psychologie, sociologie, médecine).

 


 

Félicitations à nos nouvelles collègues et bienvenue !

 

Richard Barwell,

Doyen, Faculté d’éducation

Haut de page