Enjeux des langages dans l’accueil des populations migrantes

Publié le mercredi 24 mars 2021

Ville de Montpellier, Enjeux des langages dans l'accueil des populations migrantes

 

Série de symposiums internationaux de la Faculté d'éducation 2020-2021

Encore aujourd’hui, et malgré les avancées notables dans le domaine, l’accueil des populations migrantes demeure une question vive. Parmi les défis à relever, celui de la place accordée aux langues d’origine et aux savoirs déjà-là constitue un enjeu de taille. Ce symposium offre l’opportunité de croiser des regards franco-canadiens sur ce sujet, sur la façon dont il est appréhendé et discuté. Le groupe de recherche Éducation et langues (EducLang) de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et le Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation (LIRDEF) de l’Université de Montpellier, vous convient à un symposium portant sur les enjeux des langages associés à l’accueil des populations migrantes.

Cet événement, animé par Francis Bangou, professeur agrégé à l’Université d’Ottawa et Brahim Azaoui, maître de conférenceà l’Université de Montpellier, aura lieu en mode virtuelle 31 mars 2021, de 10 h à 12 h (HAE).

Pour vous inscrire, veuillez répondre au formulaire que vous retrouverez au lien suivant : Symposium international - Enjeux des langages dans l'accueil des populations migrantes. Vous obtiendrez ensuite un lien zoom et un mot de passe par courriel.

 

Animateurs

 

Brahim Azaoui

Brahim Azaoui est maitre de conférences en didactique des langues étrangères et secondes à la faculté d'éducation de l'université de Montpellier, rattaché au LIRDEF.

 

Francis Bangou

Francis Bangou est professeur agrégé et vice-doyen à la gouvernance et aux affaires étudiantes de la Faculté d’éducation (Université d'Ottawa). Il est chercheur en didactique des langues secondes (français et anglais) et dirige le groupe de recherche en langue et éducation (EducLang).

Participant.es

 

Richard Barwell

Richard Barwell est professeur titulaire et doyen de la Faculté d’éducation (Université d’Ottawa). Il est chercheur en didactique des mathématiques et plus précisément sur le rôle du langage dans l’apprentissage et l’enseignement des mathématiques.  

 

Carole Fleuret 

Carole Fleuret est professeure titulaire à la Faculté d’éducation (Université d'Ottawa). Ses recherches portent sur la didactique des langues secondes, sur les répertoires plurilittératiés et sur le plurilinguisme. Elle s’intéresse également aux différents modèles de service d’accueil pour les nouveaux arrivants.

 

Bénédicte Gendron

Bénédicte Gendron est professeure des Universités en Sciences de l’éducation. Formée aux États-Unis à la Pleine Conscience (MBSR et ACT) après un Post-Doctorat à l’Université de la Californie, Berkeley en Éducation, et Dr. en Sciences économiques de l’éducation et des ressources humaines et Dr. en Psychologie et Neuropsychologie, elle est spécialisée dans la formation et le développement des personnes et membre du consortium sur l’intelligence émotionnelle de Goleman. Ses travaux s’intéressent à la posture de l’encadrant pédagogique et managérial, au Leadership « capacitant » pour favoriser le développement du ‘Capital émotionnel’ de tout un chacun et oeuvrer à une ‘Bienvivance’ à l’école et au travail. Elle a créé à l’UM3, le Master 2 REFE Responsable, Evaluation, Formation et Encadrement : ‘Capital Emotionnel, Mindful Management et Bienveillance.’

 

Rita Peix

Rita Peix a enseigné de la maternelle à l'Université. De double nationalité, franco-espagnole, elle est agrégée et Docteure en Études catalanes et transfrontalières. Elle a la responsabilité de la formation à l'enseignement bilingue français-catalan à l'école primaire publique et de la communauté thématique de recherche Langues de scolarisation et diversité linguistique à l'INSPE (site de Perpignan), Université de Montpellier. Elle est l'auteure notamment du livre Enseignement du catalan et plurilinguisme (2015), et pilote un Groupe de recherche d'innovation formation autour de l'enseignement-apprentissage du lire et du écrire en deux langues en collaboration avec la Direction des services départementaux de l'Éducation Nationale des Pyrénées Orientales.  

 

Joël Thibeault

Joël Thibeault est professeur adjoint à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et professeur auxiliaire à la Faculté d’éducation de l’Université de Regina. Dans le cadre de sa recherche, il s'intéresse notamment à l'enseignement et à l'apprentissage de la grammaire en contexte francophone minoritaire, à l'utilisation de la littérature de jeunesse dans l'enseignement des conventions linguistiques et à la didactique intégrée du français et de l'anglais. À cet égard, il a obtenu une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada qui lui permet de réaliser une recherche d’envergure sur l'enseignement intégré de la grammaire du français et de l’anglais.  

 

Frédéric Torterat

Professeur à l’Université de Montpellier (LIRDEF, Faculté d’Éducation), Frédéric Torterat travaille sur l’acquisition du langage et la socialisation du jeune enfant, notamment dans des contextes de vulnérabilité sociale. Parallèlement, ses travaux portent sur les professionnalités des intervenant·e·s issu·e·s des secteurs de l’Éducation, du Travail social et de l’Animation socio-culturelle, qu’il examine en termes de discours et de représentations. Membre de l’European Early Chilhood Education Research Association, il coordonne en 2021 deux ouvrages et a coordonné plusieurs dossiers de revues sur ces questions, à la suite de nombreux articles dans des revues telles qu’Enfance, Le Langage et L’Homme, Discours et Recherches & Éducations. Il est par ailleurs directeur adjoint du LIRDEF depuis 2017.


Program

10 h 00 à 10 h 05

Accueil dans la salle virtuelle


10 h 05 à 10 h 10

Message d’accueil des animateurs du symposium



10 h 10 à 10 h 15

Allocution d’ouverture

Richard Barwell, Doyen, Faculté d’éducation, Université d’Ottawa

Francis Bangou, Professeur agrégé, Directeur du Groupe de recherche EducLang, Université d’Ottawa


10 h 15 à 10 h 20

Allocution d’ouverture

Muriel Guedj, Professeure des Universités et Directrice du LIRDEF

Jean-Paul Udave, Directeur de la Faculté d’Éducation de l’Université de Montpellier


10 h 20 à 10 h 35

Présentation: Le langage narratif comme médiateur et décolonisateur de la reconnaissance des savoirs et des potentiels: une piste exploratoire pour l’inclusion des migrants

Bénédicte Gendron, Professeure des Universités, LIRDEF, Université Paul Valery, UM3

Face aux défis que représente le phénomène des migrations, l’éducation peut représenter un atout pour les migrants, si les acquis et les qualifications obtenues avant leur départ se voient reconnus. Cependant, un rapport réalisé en 2019 par l’Union Européenne montre que la reconnaissance limitée des qualifications est le principal obstacle rencontré pour près d’un immigré sur huit, souvent citée avant le manque de connaissances linguistiques, la discrimination, les restrictions à la délivrance de visas ou le faible réseau social.Le dispositif et processus de reconnaissance et validation des acquis antérieurs apparaît comme une piste exploratoire pour l’inclusion des migrants, un facilitateur d’intégration. Dans cette communication, nous nous proposons d’approcher ce dispositif du point de vue du langage narratif qu'il mobilise comme médiateur et décolonisateur de la reconnaissance des savoirs et des potentiels. Dans ce contexte, se pose également celle de la "ressource", des savoirs aux compétences, dont dispose le migrant et l'accompagnant (de l'éducateur au formateur)pour œuvrer à son intégration dans une perspective de la prise en compte de ses potentiels (versus ce qui lui manque). Elle interrogera la formation de l’acteur socio-éducatif, au capital émotionnel, à la psychologie positive et à sa pédagogie capacitante pour œuvrer à cette re-co-naissance.


10 h 35 à 10 h 50

Présentation: Didactique intégrée et enjeux pédagogiques: une recherche intersite Canada-France

Carole Fleuret, Professeure titulaire, Faculté d’éducation, Université d’Ottawa

L’hétérogénéité des populations scolaires demeure une réalité dans les sociétés occidentales. Cette modification du paysage estudiantin fait appel à un renouveau didactique indéniable qui vise la reconnaissance des langues et des cultures des élèves immigrants. Notre recherche s’inscrit dans ce que Candelier (2008) nomme les approches plurielles qui renvoient, notamment, à des situations pédagogiques où plusieurs langues sont en présence; ce qui nous éloigne d’une approche plus traditionnelle où seule la langue de scolarisation est reconnue. Ces approches permettent aussi de déconstruire la légitimité univoque qui revient à cette dernière afin de mettre en place une didactique ascendante (Chiss, 1997) qui permet d’envisager cette hétérogénéité comme une ressource pédagogique à part entière. C’est à partir de cette toile de fond que nous avons mené une étude longitudinale intersite Canada-France. Dans cette communication, nous ferons ressortir, à partir des données partielles colligées, les enjeux qui sont inhérents au contexte de la classe.


10 h 50 à 11 h 00

Pause de 10 minutes


11 h 00 à 11 h 15

Présentation : Vers une didactique du français pensée pour les élèves du Canada francophone: quelques exemples de recherches en cours

Joël Thibeault, Professeur adjoint, Faculté d’éducation, Université d’Ottawa

De plus en plus nombreux sont actuellement les chercheurs à mettre en avant la valorisation du répertoire linguistique pluriel des apprenants au moment de leur enseigner la langue de l’école. Inscrivant nos travaux dans cette perspective, nous nous proposons, dans le cadre de cette communication, de présenter des recherches que nous menons en ce moment et qui permettent, entre autres, une telle valorisation. La première, axée sur le domaine de la didactique de l’écrit, vise à décrire les stratégies de lecture que des élèves de l’élémentaire scolarisés en immersion française dans les Prairies canadiennes déploient quand ils s’engagent dans la lecture de livres de jeunesse bilingues. La seconde, ancrée quant à elle en didactique de la grammaire, a pour objectif de documenter les pratiques déclarées d’enseignants de l’Ontario et du Québec qui mettent à profit le plurilinguisme des apprenants en leur enseignant les rouages linguistiques sur lesquels repose le français. La présentation de ces deux recherches en cours permettra, au demeurant, de mettre au jour les plurilinguismes qui caractérisent les élèves dans différents contextes francophones du Canada et, ainsi, d’aborder laconiquement leur prise en considération dans l’élaboration d’une didactique du français contextualisée.


11 h 15 à 11 h 30

Présentation : L’enseignant plurilingue: profil et accompagnement professionnels

Rita Peix, PRAG, PhD, Faculté d’éducation, Université de Montpellier

La didactique du plurilinguisme n’est pas une sorte d’« ajout » qui viendrait se greffer de manière plus ou moins marginale à la didactique des langues, au contraire elle la traverse. En partant du constat que la pratique de l’enseignement plurilingue peut générer une certaine insécurité pédagogique, la recherche se concentre sur le rôle de l’enseignant comme agent jouant un rôle clé dans la mise en œuvre des programmes scolaires. La présentation expose les premiers résultats sur les connaissances, les capacités et les aptitudes du professeur des écoles qui apparaissent comme étant plus spécifiques et nécessaires au développement de la compétence plurilingue des élèves. Enfin, l’étude fait des propositions en termes d’accompagnement et d’évaluation des professeurs d’école stagiaires se destinant à l’enseignement bi/plurilingue.


11 h 30 à 12 h 00

Plénière: questions, synthèse et perspectives

Joël Thibeault et Frédéric Torterat (Professeur des Universités, Faculté d’éducation, Université de Montpellier)

Allocution de clôture

Francis Bangou et Brahim Azaoui

 

Liens connexes

Haut de page