Histoire au Canada : Perspectives des Premiers Peuples

Publié le vendredi 26 novembre 2021

 

Affiches Perspectives des Premiers Peuples

 

Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement

Soyez des nôtres pour le dernier événement de cette saison de la série Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social. Les conférencières et conférenciers présenteront la vision et les objectifs du projet de collaboration « Histoire au Canada : Perspectives des Premiers Peuples ».

Date : 8 décembre 2021 

Heure : 19h à 20 h 30 

Inscription obligatoire


Résumé de la présentation :

Le projet Histoire au Canada : perspectives des Premiers Peuples vise à documenter et à rendre disponible les points de vue des membres des Premiers Peuples sur leur propre histoire, passée et actuelle et à contribuer à la formation des jeunes générations tout en participant à une transformation effective de l’enseignement de l’histoire. Notre approche consiste à croiser les regards de solides équipes composées de membres des communautés des Premiers Peuples et de leurs mémoires vivantes, de réseaux scolaires et de leurs partenaires. Cette posture reconnaît que les expertises d’usage et de terrain dans les milieux autochtones sont à la fois légitimes et fondamentales pour aborder l’histoire. Ce travail de vérité permet à la fois d’accéder aux récits effacés, d’amplifier les expériences de vie des membres, des communautés et des groupes marginalisés et de donner accès à des contenus inédits ou peu connus ainsi qu’à des méthodologies élaborées par les Premiers Peuples de diverses nations au Canada et ailleurs.


En effet, l’outil développé ici offre de nouvelles capacités aux Premiers Peuples pour conserver, archiver, étudier, produire et diffuser leurs propres ressources tout en gardant le contrôle complet sur les contenus proposés et les modes de diffusion de ces histoires et perspectives. La diffusion de ce corpus de référence inédit ainsi que du matériel didactique présenté génère une histoire au Canada plus inclusive et respectueuse des Premiers Peuples. Nous proposons aux éducateurs.trices une approche novatrice dans le partage des connaissances et des pédagogies associées aux réalités historiques et contemporaines. Afin de soutenir ceux-ci, nous offrons des outils académiques participatifs et interactifs qui contribueront à la transformation de l’enseignement de l’histoire relative aux Premiers Peuples dans la salle de classe et plus largement dans la société.


Conférenciers et conférencières :

Christian Labrecque est assistant de recherche pour la Chaire de recherche du Canada en traditions intellectuelles et autodétermination des Premiers Peuples. Il a développé des réseaux de solidarité avec des personnes et communautés des Premiers Peuples à travers le Canada. Pendant plus d’une décennie, il a documenté et informé sur les luttes de décolonisation, d’affirmation et de protection des territoires des Premiers Peuples. Il a aussi contribué à former nombre d’allochtones à une conscience et une action de solidarité anticoloniale.

Diane Le May est historienne. Elle est au Cégep de l’Outaouais depuis plus de trente ans où elle s’est consacrée à l’enseignement et à la recherche. Détentrice d’une maîtrise en histoire de l’Université d’Ottawa, ses intérêts s’orientent vers les relations entre les Premiers Peuples et les Allochtones. Dès ses premiers pas en enseignement, elle a cherché à faire connaître les Premiers Peuples en développant des stages de formation dans les communautés cries et inuit au Nunavik, en organisant et en participant à divers colloques et en collaborant notamment avec des membres des communautés autochtones situées sur le territoire non cédé anishinabe à développer diverses expositions et matériel pédagogique pour des disciplines de niveau collégial.

Eddy Malenfant est un cinéaste d’expérience qui a d’abord œuvré à Radio Canada et Télé-Québec avant de co-fonder en 1987 Production Manitu (Mani utenam) inc. avec : Zacharie Bellefleur, Céline Vollant et Evelyne St-Onge. Eddy Malenfant réalise plus de 50 documentaires sur la culture innue. Parmis ses documentaires les plus connus, mentionnons « INNU », l’initiation d’un jeune innu à sa culture traditionnelle. « INNU AITUN », une série de 13 documentaires sur les connaissances traditionnelles innues et « CHRONIQUE DE MINGANIE ou l’histoire du Canada d’un point de vue innu ». Il est également le réalisateur de six livres numériques sur la culture innue, distribués sur, d’un site web dédié à la transmission des connaissances innues nametauinnu.ca. IL est aussi co-réalisateur avec Samantha Duchemin d’un programme éducatif « L’ENSEIGNEMENT PAR LES ARTS À TRAVERS LA CULTURE INNUES». Mr. Malenfant est maintenant associé à la Chaire de recherche du Canada en traditions intellectuelles et autodétermination des Premiers Peuples.

Pierrot Ross-Tremblay (un Innu Essipit) est professeur à l’Institut de recherche et d’études autochtones de l’Université d’Ottawa et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en traditions intellectuelles et autodétermination des Premiers Peuples. Ses recherches portent sur la mémoire et l’oubli, la résistance, les souverainetés et l’autodétermination véritable.

Anita Tenasco est Anishinabe Algonquin et est née et a grandi dans la communauté Anishinabeg de Kitigan Zibi (une communauté algonquine située à deux heures au nord d'Ottawa, en Ontario). Elle est une djo djo (mère), une kokomis (grand-mère) et l'enfant d'un survivant des pensionnats et d'un survivant des externats indiens. Elle a consacré sa carrière à l'éducation des Premières nations et a servi la communauté de Kitigan Zibi au cours des 26 dernières années dans diverses fonctions. Elle est actuellement directrice de l'éducation de Kitigan Zibi et croit fermement au contrôle de l'éducation des Premières Nations par les Premières Nations. Anita Tenasco est fière d'être diplômée de l'école secondaire de Kitigan Zibi, du Collège Heritage et de l'Université d'Ottawa.


Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada ainsi que par l’Institut de recherche et d’études autochtones et les facultés des Arts et d’Éducation de l’Université d’Ottawa, cette série est organisée en collaboration avec le Cégep de l’Outaouais, les Affaires autochtones et le Centre éducatif et culturel de la Première nation de KitiganZibi, dans le cadre de leur projet Histoire au Canada: perspectives des Premiers Peuples.

logo of differents partners for building connections series

 

 

Haut de page