Institut d'automne EGSC 2021 : Bodies, Identities, and Intersections

Publié le mercredi 20 octobre 2021

2 corps

Rejoignez l'Association 'Education Graduate Students of Colour' (EGSC) lors de leur Institut annuel d'automne : 'Bodies, Identities, and Intersections'.

Date : 25 au 28 octobre 2021

Heure : 18 h 00 à 19 h 00 HAE

L'inscription est obligatoire.


Description de l'événement

L'Association 'Education Graduate Students of Colour' (EGSC) organise leur Institut d'automne :  'Bodies, Identities, and Intersections', avec le soutien du professeur Francis Bangou, Vice-doyen à la gouvernance et aux affaires étudiantes . Une série de quatre conférenciers et conférencières se succéderont au cours de quatre soirées, du 25 au 28 octobre. Elle offrira à la population étudiante et aux membres du corps enseignant, l'opportunité de désapprendre. La professeure Keri Cheechoo prononcera le discours d'ouverture. Toutes les présentations auront lieu de 18 h 00 à 19 h 00. L'inscription est obligatoire.


Les conférencières sont :


Conférencière principale : le 25 octobre 2021


La professeure Keri Cheechoo (elle/sa) une Iskwew de la communauté de la Première nation de Long Lake #58, est une chercheure crie émergente dont la pédagogie se situe à la fois à travers une praxis de la relationalité éthique, et son cadre méthodologique Nsgaa qui est gouverné par le protocole, le mamatowisin, ou par une conscience intérieure engageante et la réciprocité. Poète dont les œuvres sont publiées, la professeure Cheechoo utilise l’interrogation poétique (une méthodologie basée sur les arts) d’une bonne manière qui relie son aptitude spirituelle à écrire avec la recherche éducative. Elle cherche à partager les histoires manquantes, et les impacts intergénérationnels et contemporains de la violence coloniale sur le corps des femmes autochtones, dans le cadre de son engagement dans le processus d’éducation et de réconciliation envers des programmes scolaires intégrant les perspectives et réalités autochtones.


Comic Books in the Classroom : 26 octobre


Kim Hoang (elle/sa) est une artiste vietnamo-canadienne basée à Tiohtià:ke/Montréal. Elle fait partie du collectif canadien de bande dessinée Love Love Hill, qui a participé à divers festivals et conventions dans de nombreuses villes, notamment Toronto, Montréal et Tokyo. Elle a animé des cours et des ateliers sur la bande dessinée et les jeux pour différents clients, dont l'Université Concordia et le Centre des arts visuels de Westmount. Kim a également une longue expérience dans l'organisation d'événements, comme coordinatrice de la programmation de la Word Balloon Academy (Festival de la bande dessinée de Toronto). Actuellement, elle travaille comme libraire chez Crossover Comics et célèbre son amour du métier en créant Bed et Bédé, un comic sur le thème de bed & breakfast.


The Relationality of Community Voices and Creating a Safe Space in the Classroom and Beyond : 27 octobre


Madelaine McCracken (elle/sa) est une métisse de la rivière Rouge dont les familles sont Chartrand et Bruce, originaires de St-Laurent et de Winnipeg, au Manitoba (territoire du Traité 1). Madelaine est coordonnatrice de l'éducation et de l'engagement du public à la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations. Elle représentante des diplômés et diplômées de l'Association des étudiants autochtones de l'Université d'Ottawa, est étudiante au doctorat et chercheuse en programmes d'études à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Madelaine est toujours en train d'établir des liens entre la vérité et la réconciliation et la façon dont les droits, les perspectives et les valeurs des Premières nations, des Métis et des Inuits peuvent être représentés de manière appropriée et respectueuse dans les programmes d'études, les écoles et les salles de classe de Turtle Island. Ces compréhensions relationnelles peuvent aider au développement d'opportunités et de sessions d'apprentissage professionnel pour les éducateurs, les membres de la communauté d'apprentissage générale et les organisations. Elle se passionne pour le soutien de la communauté de diverses manières, dans le but d'élever les voix et de faire la différence.


Healing the "body" in Education : 28 octobre


Fatemeh Anvari (elle/sa) est étudiante à la maîtrise en éducation à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Elle travaille sur sa thèse intitulée Stories of Growth through Educating a Child with Down Syndrome. Elle s'intéresse également à l'identité, aux aspects culturels de l'éducation, à l'antiracisme et à la littérature pour enfants. Elle a déjà travaillé comme enseignante d'anglais en Iran et est actuellement enseignante suppléante au Québec.

Yeti Mallavi (elle/elles, ils) est une étudiante de 2e année de maîtrise en éducation à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Ses intérêts de recherche comprennent la culture populaire des enfants, l'identité et les espaces d'apprentissage informels. Elle a enseigné l'anglais langue seconde au Québec et au Japon pendant 5 ans.

Haut de page