Message du doyen | Bienvenue aux nouveaux membres du corps professoral

Publié le mercredi 28 août 2019

Au nom de tout le personnel de la Faculté d’éducation, je tiens à souhaiter la plus cordiale bienvenue aux professeures régulières et au professeur régulier suivants qui se sont joints à nous en 2019 : 

 

Professeure Amal Boultif, didactique du français, langue première

Amal Boultif détient une licence en enseignement de littérature française, une maîtrise en didactique du français et un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur l’atelier d’écriture créative slam, les littératies populaires et sur la motivation à écrire. Elle s’intéresse, entre autres, aux difficultés en écriture et en lecture ainsi qu’à l’intégration des approches multimodales et des technologies de l’information en enseignement et en apprentissage du français. Elle s’intéresse aussi à la formation initiale et continue des enseignants et à leur sentiment d’auto efficacité, en lien avec leur rapport à l’écriture.

 

 

Professeure Isabelle Bourgeois, mesure et évaluation

Isabelle Bourgeois, Ph.D., est spécialiste en évaluation des programmes et des politiques. Détentrice d'un doctorat en éducation de l'Université d'Ottawa (2008), elle a été professeure agrégée à l'École nationale d'administration publique (2012-2019). Elle possède aussi une expérience pratique comme gestionnaire d'évaluation au gouvernement du Canada. Ses intérêts de recherche actuels portent sur la mesure et le renforcement des capacités organisationnelles en évaluation, autant dans le secteur public que communautaire. Elle a publié plusieurs articles à ce sujet et a codirigé la publication de trois ouvrages. Madame Bourgeois est la Rédactrice en chef de la Revue canadienne d'évaluation de programme depuis deux ans. En 2017, elle a reçu le prix Karl-Boudreault pour le leadership en évaluation de la Section de la capitale nationale de la Société canadienne d'évaluation.

 

 

Tricia McGuire-Adams, Recherche sur la santé et le bien-être des Autochtones

La professeure Tricia McGuire-Adams, Ph.D. (de Bingwi Neyaashi Anishinaabek du territoire de Traité Robinson Supérieur) mène des recherches communautaires sur la santé et le bien-être des communautés autochtones. Elle a obtenu son doctorat de l'Université d'Ottawa en sciences de l'activité physique en 2018 et a été professeure adjointe à l'Université d’Alberta (2017-2019) avant de retourner s'installer à Ottawa. À travers les paradigmes de recherche autochtones, son programme de recherche actuel porte sur l'apprentissage terrestre d’Anishinaabek, les activités physiques et les gikendaasowin (connaissances) sur le sport autochtone et le capacitisme, afin d'amplifier davantage les pratiques des peuples autochtones en matière de santé et de bien-être.

 

 

Professeure Carolina Ruminot, didactique des mathématiques

Carolina Ruminot mène des recherches dans l'enseignement des mathématiques. Elle a eu son doctorat en didactique des mathématiques dans le laboratoire André Revuz, Université Paris Diderot. Elle compte avec 10 ans d’expérience en tant qu’enseignante d’élèves et d’adultes, au Canada, en France et au Chili.  Elle s’intéresse à l'amélioration de l'apprentissage des élèves en mathématiques grâce à un travail de ré-conceptualisation des pratiques d'enseignement et d'apprentissage à travers la problématisation de la production des savoirs et des connaissances, et du questionnement du rôle de l'enseignant et des élèves, et par l’intégration des pratiques d'évaluation dans la classe.

 

 

Professeur Joël Thibeault, didactique du français, langue première

Joël Thibeault a obtenu son doctorat de l’Université d’Ottawa en 2017 et a été professeur de didactique du français à l'Université de Regina. Dans le cadre de sa recherche, il s'intéresse notamment à l'enseignement et à l'apprentissage de la grammaire en contexte francophone minoritaire, à l'utilisation de la littérature de jeunesse dans l'enseignement des conventions linguistiques et à la didactique intégrée du français et de l'anglais. À cet égard, il vient d'obtenir une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada qui lui permettra de mettre en branle une étude sur l'enseignement intégré des verbes de mouvement en français et en anglais. C'est avec enthousiasme qu'il se joint au corps professoral de la Faculté d'éducation de l'université d'Ottawa, son alma mater, et qu'il envisage de collaborer avec lui. 

 

Félicitations et bienvenue !

 

Richard Barwell
Doyen | Dean
Faculté d’éducation | Faculty of Education
Université d’Ottawa | University of Ottawa
Haut de page