Nous cartographier : cartographie critique pour l’association Robinson-Huron Waawiindamaagewin

Publié le mardi 11 janvier 2022

Cercles cocentriques blancs sur un fond rouge et noir

Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social

Soyez des nôtres pour le prochain événement de la série Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social. Dans cette présentation, Cheryl Recollet et Nicky Recollet montreront comment les Hurons Robinson Waawiindamaagewin ont adopté la cartographie critique pour re-visualiser les cartes anciennes et la recherche historique.

Date : 2 février 2022

Heure : 15 h à 16 h 30

Inscription obligatoire

Cet événement sera traduit simultanément en anglais et en français.


Déscription

L’association Robinson-Huron Waawiindaamaagewin reconnaît notre responsabilité sacrée de nous occuper du territoire et de l’eau avec respect afin d’assurer la prospérité de nos communautés et des prochaines générations. Il est de notre responsabilité de comprendre qui nous sommes et d’où nous venons. Nous entamons une étape majeure afin de comprendre notre passé historique et l’usage fait du territoire par nos relations. Une communication active avec nos communautés et des historiens et historiennes clés est au cœur de notre projet et constitue selon nous le fondement d’une véritable sensibilisation communautaire. Cette présentation portera sur l’adoption de la cartographie critique, pour revisualiser des cartes anciennes, et de la recherche historique, qui incorpore des concepts modernes en cartographie à une critique théorique, en vue de créer des outils pédagogiques novateurs sur les traités pour les membres de notre communauté.

Conférencières :

Cheryl Recollet, directrice de la recherche et de la participation, Robinson-Huron Waawiindamaagewin

Membre d’Aujijauk Doodem, Point Grondine, elle s’intéresse à la gouvernance et aux rapports fondés sur les traités. Elle possède une solide expérience en mobilisation communautaire et en promotion de la recherche basée dans la communauté. Elle a été analyste principale des communications environnementales pour Chiefs of Ontario, instructrice de terrain pour le programme Indigenous Environmental Keepers de la Première Nation Atikameksheng Anishnawbek et directrice du développement durable pour la Première Nation Wahnapitae. En 2018, elle a été nommée au palmarès Top 40 Under 40 par Northern Ontario Business pour son leadership dans le nord de l’Ontario.

Nicky Recollet, analyste des systèmes d’information géographique, Robinson-Huron Waawiindamaagewin

Nicky Recollet a toujours entretenu un lien fort avec le territoire connu sous le nom de Wawnabitaybing (Première Nation Wahnapitae). Elle accueille les valeurs reçues de ses ancêtres avec le plus grand respect et comprend les rôles et responsabilités de son esprit et de son clan, Aujijauk Doodem. En tant qu’analyste des systèmes d’information géographique pour Robinson-Huron Waawiindamaagewin, Nicky participe à nos programmes, projets et applications de cartographie. Certaines des applications utilisent des données du ministère aux fins de consultation et de monitorage d’activité, alors que d’autres projets portent sur la cartographie critique et la recherche avec nos historiennes et historiens. Elle étudie actuellement à la maîtrise en applications des systèmes d’information géographique à l’Université de l’île de Vancouver (en ligne).


Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada ainsi que par l’Institut de recherche et d’études autochtones et les facultés des Arts et d’Éducation de l’Université d’Ottawa, cette série est organisée en collaboration avec le Cégep de l’Outaouais, les Affaires autochtones et le Centre éducatif et culturel de la Première nation de KitiganZibi, dans le cadre de leur projet Histoire au Canada: perspectives des Premiers Peuples.

logo of differents partners for building connections series

 

 

Haut de page