Nouvelle chaire en pédagogie médicale : de meilleurs soins grâce à la recherche

Publié le vendredi 29 juin 2018

La Faculté d’éducation, les Affaires francophones de la Faculté de médecine et l’Institut du savoir Montfort étaient fiers d’inaugurer la nouvelle Chaire de recherche en pédagogie médicale le lundi 18 juin dernier à l’Hôpital Montfort. Éric Dionne, professeur à la Faculté d’éducation, occupera la chaire pour une durée de cinq ans.

L’enseignement ne pouvant que s’adapter aux pratiques changeantes, il est nécessaire de miser sur la recherche pour mettre au point de nouvelles connaissances et de nouvelles méthodes pédagogiques afin de soutenir le milieu de la santé.

En tant que titulaire de la chaire, le professeur Dionne aura pour objectif de créer un programme de recherche novateur en éducation afin d’optimiser la formation et, indirectement, de contribuer à combler les besoins en santé de la population francophone au Canada. Au cours des cinq prochaines années, des cliniciens chercheurs et des étudiants, sous la supervision d'Éric Dionne, se pencheront ainsi sur les conditions susceptibles d’améliorer les apprentissages et de faciliter le processus pédagogique, ce qui permettra aux professionnels de la santé d’être mieux outillés pour la prestation de soins exemplaires.

La Chaire de recherche en pédagogie médicale a été rendue possible grâce au financement des Affaires francophones de la Faculté de médecine, du Consortium national de formation en santé (CNFS) — volet Université d’Ottawa, de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et de l’Institut du savoir Montfort.

 

Photo :

De gauche à droite : Richard Barwell, doyen de la Faculté d’éducation; Jean Roy, directeur du Centre d’appui pédagogique en santé des Affaires francophones à la Faculté de médecine; André Bilodeau, chef de la direction de l’ISM; Éric Dionne, professeur à la Faculté d’éducation, chercheur membre de l’ISM et titulaire de la chaire; Manon Denis Leblanc, vice-doyenne des Affaires francophones à la Faculté de médecine et Suzanne Robichaud, vice-présidente des Services cliniques et chef de la pratique infirmière à l’Hôpital Montfort.

 

Haut de page