Phénoménologie pandémique

Publié le mercredi 3 novembre 2021

Dialogues sur la recherche affiche

Dialogues sur la recherche – Programmation 2021-2022

Rejoignez-nous lors de notre prochain événement de la série dialogues sur la recherche de la Faculté d'éducation pour le lancement d'un nouveau numéro de la Revue d'éducation intitulé "Phénoménologie pandémique".

Date : 16 novembre 2021

Heure : 12 h 00 à 13 h 00 HAE

Inscription obligatoire.

Consultez les numéros de la Revue d'éducation.

L’invitation est lancée aux membres du corps professoral, à la population étudiante des cycles supérieurs de la Faculté d’éducation ainsi qu’au public. Cette séance se déroulera en anglais.


Résumé de la présentation

Ce numéro de la Revue d'éducation, intitulé 'Phénoménologie pandémique' présente des expériences vécues de transformation, de perte, de solitude, de nostalgie, d'espoir, de joie et de recherche de la paix dans l'existence pandémique. Ces articles ont vu le jour au cours de quatre mois, lorsqu'un groupe d'étudiant.es diplômé.es s'est réuni dans le cadre d'un cours, pour partager et réfléchir à leurs expériences de la pandémie. Chacune des personnes ayant contribué à ce numéro s'est engagée dans un processus phénoménologique visant à donner un sens à sa vie quotidienne, une existence qui était en effet devenue étrange.


Co-rédactrices 

Rebecca Lloyd est professeure titulaire, codirectrice des études supérieures et chercheuse financée par le CRSH, a élaboré le modèle conceptuel interdisciplinaire Function2Flow (F2F) et la méthodologie de la phénoménologie de la détection du mouvement (MSP) - des approches qui fournissent des voies de recherche et d'enseignement pour la culture kinesthésique du flux qu'elle a appliquées à divers contextes tels que l'éducation physique, teacher education, la danse, l'escalade et le cerceau. Son projet actuel, InterActive for Life (IA4L), explore les expériences des experts en matière de flux interactif dans les pratiques en partenariat - danse salsa, acroyoga, arts équestres et martiaux - dans le but de mobiliser les connaissances relationnelles et de détection du mouvement pour les éducateurs physiques et d'inspirer des changements dans la pratique pédagogique en fonction des aspects socio-émotionnels. Croyant fermement qu'il faut "joindre le geste à la parole", la professeure Lloyd vit et respire le processus de devenir InterActive pour la vie sur la piste de danse latine où elle est connue pour ses médailles.

Carolina Bergonzoni (elle) est une artiste danseuse, une éducatrice et une candidate au doctorat en éducation artistique à l'Université Simon Fraser de Vancouver. Originaire d'Italie, elle vit en tant que colon sur les territoires non cédés Skwxwú7mesh (Squamish), Skwxwú7mesh (Tsleil- Waututh) et xʷməθkwəy̓əm (Musqueam) depuis 2014. Elle est récipiendaire d'une bourse du CRSH, ainsi que de la bourse d'entrée du doyen et d'une bourse d'études supérieures. Elle est titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en philosophie (Université de Bologne), et d'une maîtrise en arts médiatiques comparatifs. Elle a travaillé toute sa vie à la création d'une communauté de personnes penseuses et qui bougent âgées de 0 à 99 ans et plus.

 

Étudiantes auteures

Pearline Barrett-Fraser est étudiante en maîtrise en éducation à l'Université d'Ottawa, dans la concentration Enseignement et apprentissage. Elle est une enseignante et une éducatrice en danse qui favorise l'engagement actif, les relations positives et l'exploration du mouvement en classe. Elle espère poursuivre son voyage en tant qu'apprenante permanente et partager sa passion pour la danse et l'éducation, un mouvement de danse à la fois.

Juliana Freire est doctorante à l'Université de Brasilia au Brésil, avec une expérience en tant que professeur d'éducation physique, fait des recherches sur le curriculum en tant qu'expérience de vie. Elle est actuellement étudiante-chercheuse invitée à l'Université d'Ottawa et s'intéresse aux études comparatives en éducation.

Mariana Domínguez González est candidate au doctorat à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Ses recherches actuelles portent sur le plurilinguisme dans le contexte mexicain. Elle vit pour apprendre des façons de connaître et d'être dans le monde.

Amanda Hall est étudiante en maîtrise en éducation à l'Université d'Ottawa, dans la concentration Enseignement et apprentissage. Elle est éducatrice en danse et possède une vaste expérience en santé et en conditionnement physique. La passion d'Amanda pour le mouvement fait que ses cours se distinguent des autres en créant des liens significatifs et en favorisant la positivité chez ses élèves. Amanda prévoit de continuer à partager son amour de la danse et de ses bienfaits dans les années à venir en ayant un impact sur la communauté de la danse.

Yeti Mallavi est étudiante en maîtrise en éducation à la faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Elle a obtenu son baccalauréat en éducation de la petite enfance et en enseignement primaire à l'Université Concordia de Montréal en 2015 et a enseigné l'anglais langue seconde dans des écoles primaires et secondaires au Québec et au Japon. Ses intérêts de recherche comprennent la culture populaire des enfants et la pédagogie, ainsi que les espaces d'apprentissage informels. 

Harrani Rajasegar est étudiante en maîtrise en éducation à l'Université d'Ottawa, avec une concentration en leadership, programme d'études et politiques. Elle a récemment obtenu un baccalauréat ès arts à l'Université de Toronto, avec une concentration en études critiques sur l'équité et la solidarité et en sciences politiques. Elle adopte une approche interdisciplinaire pour critiquer les pédagogies existantes et la dynamique du pouvoir dans l'éducation. Elle explore la façon dont la race, le genre et les identités encadrent les récits, et s'efforce de créer des pratiques pédagogiques antiracistes, décoloniales et inclusives. 

Pirahashini Thayanithy est titulaire d'une maîtrise en éducation, avec une spécialisation dans l'enseignement et l'apprentissage. Elle a récemment obtenu une licence en arts et sciences avec des spécialisations en musique et en neurosciences, et cherche à comprendre son monde à travers des perspectives interdisciplinaires. Choriste passionnée depuis plus de quinze ans, elle a contribué à plusieurs ensembles vocaux et prévoit de continuer à trouver des moyens de chanter avec d'autres pour les décennies à venir.

Revue d'éducation. feuilles de couleur orange

 


 

 

Haut de page