Les présentations scientifiques : de la proposition à la prestation!

Publié le lundi 2 novembre 2020

Séries de conversations sur la recherche avec des bulles de conversations

2 novembre 2020

Cette séance portait sur la préparation d’une communication scientifique; les présentations comprenaient un survol des différents types de communication et des éléments devant être retrouvés dans une proposition à soumettre, notamment en vue du Symposium Jean-Paul Dionne. Des membres du corps professoral de la Faculté d’éducation ont ensuite partagé des expériences et conseils aidant à se démarquer en tant que présentateur et présentatrice.


 
Rédiger un résumé pour le Symposium Jean-Paul Dionne

Billie Jane Hermosura et Marie-Philip Mathieu

►Le SJPD est un symposium organisé par des étudiant.es au cycle supérieur de la Faculté d’éducation. Cette année, le symposium aura lieu en mode virtuel les 4 et 5 mars 2021.

►Le thème cette année est : Briser les barrières : Favoriser le changement par la conversation, l’engagement et l’action. Nous vous encourageons à réaliser une présentation qui rejoint ce thème, mais vous pouvez aussi choisir d’autres sujets liés à l’éducation.

►Il y a plusieurs types de présentations possibles, dont les nouvelles Présentations-éclair et les affiches Twitter.

 


Les communications scientifiques: conseils et idées

Joel Westheimer et Nathalie Bélanger

►Les colloques et les conférences fournissent d'excellentes occasions d'apprentissage et de développement aux étudiant.es. Il est important de les choisir judicieusement, sur la base de nos expériences précédentes et de ce que l'on souhaite présenter.

►Avant de présenter, il est important de déterminer pourquoi on veut présenter: cherche-t-on une rétroaction sur nos travaux, souhaite-t-on partager de nouvelles idées, présentons-nous une étude en cours? Cette information nous permettra de mieux planifier notre présentation.

►Commencez par une farce, une question, une citation d'un participant, ou d'un fait étonnant afin de capter l'attention de l'auditoire dès le début.

►Si vous utilisez un support visuel, tel que Powerpoint, limitez le texte écrit et présentez plutôt des graphiques, des photos, des diagrammes, des vidéos, des tableaux, etc.

►Des notes écrites peuvent vous aider, surtout lorsque vous présentez pour la première fois, mais essayez de ne pas lire votre texte.

►N'oubliez pas que le public n'a pas nécessairement votre expertise: définissez les concepts de base clairement.

►Quand on présente oralement, on va un peu à rebours de la présentation écrite. Les gens veulent tout de suite connaître nos conclusions, nos résultats de recherche. Il faut donc rapidement introduire nos résultats de recherche, les présenter, tout en rappelant les objectifs de notre recherche et notre posture épistémologique.

►À la fin, il est aussi important de montrer les limites de notre recherche, parler des retombées, perspectives d’avenir qui sont ouvertes par notre travail, et des usages possibles pour les praticiens.

►Il est important de prendre les refus avec un grain de sel: ça arrive à tout le monde! Servez-vous des commentaires des évaluateurs pour améliorer votre résumé.

 


Éléments essentiels pour une communication réussie

Marie-Eve Skelling Desmeules

►La qualité scientifique de votre présentation est essentielle à son succès: votre communication doit être originale, claire et cohérente. Prévoyez un aide-mémoire qui contient les points principaux de votre présentation.

►Votre capacité à vous exprimer clairement, de façon à capter l'attention de votre public, est aussi importante. Assurez-vous de pratiquer à l'avance, afin d'être plus à l'aise et de présenter de manière fluide. Respectez le temps qui vous a été alloué et prévoyez une période de questions ou de discussion.  

►Utilisez un support audiovisuel afin d'alléger la présentation. Vous pouvez vous servir d'images, de données, de citations, de vidéos, etc.

 


 

Série de conversations sur la recherche

 

 

Haut de page