Professeurs de jour, musiciens de nuit

Publié le vendredi 22 avril 2016

 

Membres de The Howards

Par Mireille Piché

Ils sont cinq et ils s’appellent The Howards. Deux d’entre eux sont bien connus à la Faculté d’éducation pour leurs multiples fonctions. De jour, ils sont professeurs à l’Université d’Ottawa, et de soir, ils se transforment en musiciens au sein d’un groupe de musique.

Il s’agit de Nick Gazzola, professeur agrégé qui est aussi vice-doyen et secrétaire de la Faculté, et David Paré, professeur titulaire aux études supérieures dans la concentration de counselling éducationnel. Nick « Ziggy » Gazzola joue de la basse électrique tandis que David « Slim » Paré se produit à la guitare et à la mandoline.

« Ce n’est pas un fait très connu des étudiants, et nous n’en parlons pas en salle de classe. Il existe un genre de respect, une barrière professionnelle entre les professeurs et les étudiants. Cependant, après une de nos performances, les étudiants n’hésiteront pas dans le corridor à nous lancer un “hey, c’était un bon spectacle hier, j’étais là et j’ai bien apprécié ma soirée” », dit David Paré.

Et c’est justement ce qui rend le groupe si distinctif. À la fin de l’année scolaire 2015, ils ont donné un spectacle au Café Nostalgica pour une soirée organisée par l’Association des étudiants diplômés en éducation. Les étudiants ont trouvé une façon originale de souligner la fin de l’année scolaire, en mettant en vedette deux de leurs professeurs.

« Pour moi, c’est surtout avant le spectacle que j’ai eu le plus de commentaires », explique Nick Gazzola. « Les étudiants étaient très curieux, ils voulaient savoir quelle sorte de musique on jouait. Je crois qu’ils pensaient que leurs vieux professeurs joueraient des trucs quétaines ou country – ce qui n’est pas du tout le cas. Par après, je crois qu’ils ont été très surpris de l’énergie du spectacle. »

Les étudiants aux études supérieures se sont occupés de la publicité, de la promotion et de tous les aspects logistiques. Pour leur part, The Howards en ont profité pour jouer leurs compositions originales devant un public plein d’énergie, de jeunesse et, de plus, dans une salle comble.

« C’est un peu intriguant pour les étudiants de voir un autre côté de leurs profs dans un contexte différent, ajoute le professeur Paré. C’est aussi une bonne excuse pour réunir toute la cohorte et d’enrichir ainsi leur expérience étudiante. Pour nous, le groupe de musique sert à faire le pont et l’équilibre entre la carrière et les réalisations personnelles. Avoir du plaisir en jouant de la musique devient une excellente occasion de développer un autre côté de nous-mêmes », souligne-t-il.

Pour Nick Gazzola, c’est vraiment le mot fun qui décrit son expérience au sein du groupe.

« Nous avons une belle camaraderie que j’apprécie beaucoup – même plus que de jouer de la musique, c’est d’être ensemble qui me fait plaisir. De plus, jouer de la musique me change les idées, et je joue souvent le soir après le travail, pour moi-même. On ne se fait pas payer – s’il y a un coût pour le billet, on remet l’argent à diverses causes. On joue ensemble pour avoir l’excuse de se réunir et d’avoir du fun. »

Les autres membres du groupe sont : Richard « Tiny » Pinet à la batterie, qui travaille également à l’Université d’Ottawa comme directeur du Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage; Paul « Lefty » Paré à la guitare, frère de David Paré; et Dave « Dwayne » Munroe, également à la guitare, dont l’amitié avec le professeur Paré remonte à l’époque de l’école secondaire. Le groupe inclut à l’occasion le professeur Joel « Jackrabbit » Westheimer comme invité spécial.

The Howards offrent des performances de deux à trois fois par année dans un style de musique parfois rock, parfois folk, allant aussi du pop au blues-country, mais toujours teinté de poésie rythmée et de paroles éclectiques. Pour entendre quelques extraits et en savoir plus sur chacun des membres du groupe, visitez le site Web du groupe The Howards. Voir également une vidéo Youtube du groupe en action. Soyez à l’affut de leurs prochains spectacles et venez voir vos professeurs sur scène sous un œil tout différent!

Pour la petite histoire, le nom du groupe The Howards est tiré d’une chanson que l’on peut qualifier d’underground, écrite par Paul Paré, frère du professeur Paré. Plutôt étrange, la chanson Martyr Man met en scène plusieurs personnages dont les noms sont plus insolites les uns que les autres : par exemple, Irene Dentist-Chair et Howard Rent-a-Car. Ce dernier leur est resté comme nom du groupe, jusqu’à ce que « Rent-a-Car » (voiture à louer) apparaisse sur des affiches promotionnelles et devienne un peu confondant sur la nature de la chose. C’est donc tout simplement le nom plus neutre The Howards qui a été adopté, n’étant pas associé à un style de musique particulier ni à aucun groupe d’âge.

Haut de page