Questions de choix

Publié le mercredi 15 avril 2015

Megan Cotnam-Kappel parlant à uOttawa

L’expérience de Megan Cotnam-Kappel de grandir en tant que francophone dans une situation d’extrême minorité linguistique est à la source de sa thèse de doctorat, une étude comparative des raisons qui motivent les enfants à choisir une école de la langue de la minorité en Ontario et en Corse. Sa thèse, intitulée Une étude comparative des paroles des enfants sur le processus de choix scolaire en milieu minoritaire en Ontario et en Corse, s’est faite en cotutelle entre l’Université d’Ottawa et l’Université de Corse Pascal Paoli, en France.

Trois de ses quatre années de recherches doctorales, dont une année d’observation et de rencontres d’élèves dans une école corse, ont été financées par la Bourse d’études supérieures du Canada Vanier en 2011, d’une valeur de 50 000 $ par année.

Pour en savoir plus, continuer à lire l’article dans Tabaret.

Haut de page