Un salon de la lecture fort animé au Centre éducatif

Publié le vendredi 13 mars 2015

Quelques étudiants de la faculté d'éducation

Le 27 février, au Centre éducatif, a eu lieu le Salon de la lecture, une activité organisée par les étudiants du cours Pédagogie de la littérature jeunesse (PED4761). L’événement littéraire, qui fait l’objet d’une évaluation, proposait des kiosques où étaient présentés divers auteurs, thèmes et maisons d’édition liés à la littérature jeunesse. La professeure Anne-Marie Dionne se dit très fière de ses étudiants, qui ont su trouver des manières originales de faire découvrir des œuvres francophones tout en y intégrant des pistes pédagogiques. Par exemple, un groupe portait des gants blancs pour présenter des livres traitant de sujets délicats, et un autre utilisait des phylactères pour parler du conte sous forme de BD.

Quelques étudiants ont témoigné de leur participation à cette activité. « J'ai adoré mon expérience, explique Annie Thiffeault. Cette activité m'a fait découvrir un thème littéraire que je n’avais jamais exploré auparavant : le journal. Mon équipe et moi avons découvert plusieurs styles de journaux intimes ou de carnets. De plus, en allant explorer le kiosque de mes collègues, j’y ai découvert de belles pistes pédagogiques. »

Pour sa part, Audrey Giguère-Marchal a trouvé l'idée de tenir un salon de la lecture très enrichissante. « Voir tous ces kiosques m'a permis, en quelques minutes, de découvrir des thèmes de lecture, des auteurs et des maisons d'éditions, explique-t-elle. Les ressources présentées sous forme de dépliants informatifs m’ont été très utiles. J'ai d'ailleurs pu utiliser, dans un autre cours, un ouvrage que m’a présenté un collègue. De plus, ajoute-t-elle, j’ai pu y voir différents moyens de rendre la lecture interactive, c’est-à-dire lire et composer des chansons, avoir des discussions, tenir un journal personnel, inclure des jeux de société et même des déguisements. »

Enfin, Francis Legris Laliberté a affirmé « Ça a été mon premier salon de la lecture, mais ce ne sera pas le dernier! » Pour lui, cette expérience sera à répéter dans sa salle de classe. « Les kiosques regorgeaient de quantités de livres appétissants. Je sais maintenant, par exemple, que les chansons de Jacques Brel existent sous forme de bandes dessinées. Le Salon de la lecture est une excellente façon de promouvoir le plaisir de lire », conclut-il.

Photos du Salon de la lecture

Haut de page