Le sommet sur la pénurie d’enseignants francophones en Ontario a été conclu avec succès

Publié le mardi 28 mai 2019

Le système scolaire francophone de la province de l’Ontario vit une pénurie du personnel enseignant depuis quelques années. Un sommet sur la pénurie a conclu avec succès le 16 mai 2019 sur le campus de l’Université d’Ottawa. Le sommet regroupait les principaux acteurs du milieu du système scolaire francophone pour faire état de la situation et pour établir des pistes de solutions. Près d’une trentaine de personnes étaient présentes, représentant 15 organismes du secteur. 

La Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa en tant qu’instigatrice du sommet souhaite favoriser une concertation continue sur cet enjeu. Durant le sommet, les participants ont partagé les défis reliés à la pénurie, tels que le manque de personnel enseignant qualifié, et l’essoufflement du personnel actuel, et ce dans une situation de croissance d’inscription aux écoles de langue française. Les acteurs s’accordent à dire que cette crise se traduit à de multiples niveaux par une menace de la qualité du système scolaire francophone.

L’événement a aussi permis une réflexion sur les pistes d’action possible, pour favoriser, entre autres, la nécessité de mieux promouvoir la profession enseignante, un meilleur recrutement à la formation initiale, une meilleure valorisation des programmes, la promotion du dialogue interculturel, et la valorisation de la profession enseignante.

À la conclusion du sommet, M. Richard Barwell, doyen de la Faculté d’éducation a noté : « il y a consensus – il est urgent d’agir et de mettre en place des solutions, ainsi que l’investissement financier nécessaire – un investissement pour l’économie de la province » et il s’est engagé que l’Université d’Ottawa assurera un suivi avec les partenaires clés aux recommandations établies au cours du sommet.

Visionnez les photos du sommet sur Facebook.

Haut de page