Technologie de mémoire sociale ou droit au souvenir : la perspective du Musée de la personne

Publié le mardi 9 novembre 2021

 conversation entre Karen Worcman et Pierrot Ross-Tremblay

 

Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement

Soyez des nôtres pour le prochain événement de la série Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social, une présentation intitulée « Technologie de mémoire sociale ou droit au souvenir : la perspective du Musée de la personne » donnée par la fondatrice et directrice du Museu da Pessoa, Karen Worcman. Elle abordera la technologie de la mémoire sociale, le concept du droit au souvenir et la production de l’histoire. 

Date: 24 novembre 2021

Heure: 15 h à 16 h 30

Inscription obligatoire


Résumé de la présentation :

Karen Worcman présentera le Museu da Pessoa (Musée de la personne) de São Paolo, au Brésil, et exposera quelques études sur ses retombées pour montrer la technologie de la mémoire sociale (Worcman et Garde-Hansen, 2016) à l’œuvre. Cette technologie est une méthode conçue par le Musée à partir du concept voulant que toutes les histoires de vie comptent et que tous les groupes sociaux doivent produire leur propre histoire. Selon le Musée, le droit au souvenir va plus loin que la reconnaissance des souvenirs d’un groupe donné; il implique en fait la production de leur histoire par tous les groupes sociaux, soit non seulement la création de contenu, mais aussi la possibilité d’utiliser ce contenu de manière productive, technique et archivistique. Suivant cette vision, le Museu da Pessoa collabore aux projets d’histoire de collectivités, d’organismes communautaires, d’écoles publiques et d’autres


conférencière :

Karen Worcman, Museu da Pessoa, São Paolo (Brésil). Karen Worcman est la fondatrice et la directrice du Museu da Pessoa. Historienne et linguiste, elle étudie les récits, les histoires de vie et la mémoire. Elle termine actuellement un doctorat au sein du groupe Diversitas du programme Humanidades, Direitos e Outras Legitimidades (Sciences humaines, droits de la personne et autres légitimités) de l’Université de São Paulo. Elle est une fellow de l’Ashoka depuis 1999.
 


Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada ainsi que par l’Institut de recherche et d’études autochtones et les facultés des Arts et d’Éducation de l’Université d’Ottawa, cette série est organisée en collaboration avec le Cégep de l’Outaouais et le Centre éducatif et culturel de la Première nation de Kitigan Zibi, dans le cadre de leur projet Histoire du Canada : perspectives des Premiers Peuples.

Logos - Série de conférences Bâtir des liens

 

 

Liens connexes

Haut de page