Règlements facultaires

1.0. Règlement sur l'éthique professionnelle - Faculté d'éducation

Une fois devenus enseignant(e)s, les diplômé(e)s des programmes de baccalauréat et de certificat en éducation de la Faculté d'éducation seront, entre autres, responsables de la sécurité physique, de la santé psychologique et du bien-être scolaire des élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte) dans les écoles. En Ontario, les futur(e)s enseignant(e)s sont membres associés de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario et soumis à ses normes d'éthique professionnelle pendant leurs stages. Par ailleurs, les Normes de déontologie de la profession enseignante de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario exigent que les enseignant(e)s fassent preuve d'empathie, d'intégrité, de respect et de confiance dans toutes leurs interactions avec les élèves, les parents, les collègues, le personnel scolaire, la direction d'école, tout autre acteur scolaire et le public en général.

La Faculté d'éducation est consciente que ses étudiant(e)s font l'apprentissage des responsabilités professionnelles associées à l'enseignement. Cependant, elle s'attend à ce que toutes et tous démontrent qu'elles ou ils maîtrisent les connaissances, les comportements et les compétences nécessaires pour assumer la responsabilité de la sécurité physique, de la santé psychologique et du bien-être scolaire des élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte) et, cela, avant même que les étudiant(e)s soient affecté(e)s dans une école ou dans toute autre situation d'exercice de la profession enseignante. La Faculté s'attend aussi à ce que ses étudiant(e)s fassent preuve en tout temps d'empathie, d'intégrité, de respect, de confiance dans leurs interactions les uns avec les autres, avec tous les membres de la Faculté et, pendant les stages, avec les élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte), les parents, les membres du personnel enseignant, la direction d'école, tout autre acteur scolaire et avec le public.

Voici les principes d'application du règlement.

1.1. Avant un stage

a) Un stage sera attribué uniquement aux étudiant(e)s qui démontrent leur capacité à se comporter avec attention, respect, intégrité et confiance et qui possèdent les connaissances, les comportements et les compétences nécessaires pour prendre la responsabilité de la sécurité physique, de la santé psychologique et du bien-être scolaire d'élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte).

b) Si l'étudiant(e) n'a pas démontré les qualités requises (empathie, intégrité, respect ou confiance) ou si la Faculté a des raisons fondées de croire que l'étudiant(e) peut mettre en danger la sécurité physique, la santé psychologique ou le bien-être scolaire des élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte), la direction (c'est-à-dire la directrice ou le directeur) de la Formation à l'enseignement ou du programme Teacher Education, peut refuser de lui attribuer un stage. En l'absence de la direction du programme, la décision de refuser un stage doit être prise par la ou le vice-doyen(ne) aux programmes ou la ou le doyen(ne).

L'étudiant(e) doit être avisé(e) par écrit de cette décision et des raisons qui la motivent dans un délai de cinq jours ouvrables à partir du moment où la décision est prise.

1.2. Pendant un stage

a) Tout(e) étudiant(e) qui met en danger la sécurité physique, la santé psychologique ou le bien-être scolaire des élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte) ou encore qui manifeste autrement un manque d'empathie, de respect, d'intégrité ou de confiance sera retiré immédiatement de son stage.

b) Cette décision peut être prise par la direction d'école, par un(e) dirigeant(e) du conseil scolaire tel(le) qu'une directrice ou un directeur de l'enseignement ou encore par la direction de la Formation à l'enseignement ou du programme Teacher Education, par la ou le vice-doyen(ne) aux programmes ou par la ou le doyen(ne). L'étudiant(e) doit être avisé(e) par écrit de cette décision et des raisons qui la motivent dans un délai de cinq jours ouvrables suivant son retrait du stage.

c) Advenant une telle décision, l'étudiant(e) ne pourra obtenir un autre stage par la direction de la Formation à l'enseignement ou du programme Teacher Education [ou, en son absence, par la ou le vice-doyen(ne) aux programmes ou la ou le doyen(ne) ] , que lorsqu'elle ou il

i) ne présentera plus de risques pour les élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte);

ii) sera capable d'agir avec empathie, respect, intégrité et confiance, et

iii) possèdera les connaissances, les comportements et les compétences nécessaires pour assumer la responsabilité de la sécurité physique, de la santé psychologique et du bien-être scolaire des élèves (enfant, adolescent(e) ou adulte).

1.3. Refus ou retrait de stage

Lorsqu'un stage est refusé ou qu'un(e) étudiant(e) est retiré(e) d'un stage en vertu du présent règlement, un comité formé de trois membres réguliers du corps professoral choisis par le ou la vice-doyen (ne) aux programmes d’études examine le cas.

a) Ce comité doit se réunir dans un délai de dix jours ouvrables suivant l'avis écrit informant l'étudiant(e) de la décision de lui refuser un stage.

b) Ce comité peut prendre l'une des trois décisions suivantes:

i) maintenir le refus d'attribuer un stage;

ii) imposer des conditions préalables à l'attribution d'un stage;

iii) autoriser l'attribution d'un autre stage.

c) L'étudiant(e) peut soumettre de l'information par écrit au comité et demander à se présenter devant le comité.

d) Le comité doit fournir par écrit les motifs de sa décision.

e) Si le comité maintient la décision de refuser le stage, la note F sera inscrite au relevé de notes pour le stage et l'étudiant(e) est retiré(e) du programme d'études.

f) Si le comité fixe des conditions que l'étudiant(e) doit remplir préalablement à l'attribution d'un stage, la note E sera inscrite au relevé de notes pour le stage.

1.4. Appel de la décision

L'étudiant(e) peut en appeler de la décision du comité en suivant la procédure normale établie par le Sénat de l'Université d'Ottawa pour aller en appel d'une note.

Éthique professionnelle durant un stage d’apprentissage par l’engagement communautaire

Les normes d’éthique professionnelle énumérées ci-haut font référence à un stage pratique.  Bien qu’un stage d’apprentissage par l’engagement communautaire puisse se tenir à l’extérieur d’une salle de classe, ces normes professionnelles devront être respectées dans le cadre d’un tel stage.

2.0. Exception au règlement universitaire sur le bilinguisme

Cours des programmes de premier cycle de la Faculté d’éducation : les travaux et les réponses aux questions d'examen devront être rédigés dans la langue du programme sauf pour les cours de langue ou de didactique de langue qui devront être effectués dans la langue du cours.

3.0. Assiduité

La présence aux cours, séminaires et ateliers est obligatoire. Dès le début de la session, le professeur doit faire part de ses exigences à ce sujet.

4.0.Suppléance

Conformément aux règlements de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, il est formellement interdit de faire de la suppléance rémunérée dans des écoles financées par les fonds publics de la province pour la durée du programme de formation à l'enseignement.

5.0. Évaluation

Dans les deux premières semaines qui suivent le début d'un cours ou de ses parties, les professeurs communiqueront les modes d'évaluation et leur valeur respective pour chaque étape de l'évaluation.

6.0. Absence aux examens et aux stages

6.1. L'absence aux examens et aux stages pour cause de maladie doit être justifiée par un certificat authentifié par le Service de santé et remis au secrétariat scolaire de la Faculté durant la semaine qui suit la date de l'examen. Toute personne qui se présente à un examen ou à un stage durant la période pour laquelle un certificat d'invalidité a été émis ne pourra faire appel du résultat en invoquant la maladie comme raison.

6.2. L'absence à un stage doit être signalée à l'enseignant associé et à la personne responsable des stages la journée qui précède ou au plus tard avant le début des classes la même journée. On doit en plus aviser le professeur conseiller. La Faculté se réserve le droit d'accepter ou de refuser la raison avancée.

6.3. L’absence à un stage d’apprentissage par l’engagement communautaire doit être signalée au superviseur facultaire ainsi qu’au superviseur de stage dans les délais décrits ci-dessus.

6.4. L'absence aux examens pour toute autre raison sérieuse doit être justifiée par écrit dans les cinq jours ouvrables qui suivent la date de l'examen. La Faculté se réserve le droit d'accepter ou de refuser la raison avancée. En règle générale, les raisons telles que voyages, travail d'été et erreurs commises dans la lecture de l'horaire des examens ne sont pas acceptées.

6.5. Toute personne qui a reçu l’autorisation de s’absenter d’un examen final ou de reprise pour une raison acceptable sera autorisée à se présenter à un examen différé à une date choisie par la faculté.

6.6. Toute personne qui a reçu l'autorisation de différer un stage ou un stage d’apprentissage par l’engagement communautaire doit répondre à cette exigence dans un délai de douze mois.  L’étudiant (e) est responsable de communiquer avec la Faculté pour le placement de stage.

7.0. Examens de reprise

Les examens de reprise comportent un examen écrit ou des travaux additionnels.

Quiconque échoue à un cours a droit à une seule reprise et doit obtenir une note de 60 % ou la note « S ».  Les examens ou travaux supplémentaires doivent être complétés dans le délai établi par le professeur.  Ce délai ne peut dépasser douze mois après la fin de la session.  Les étudiant(e)s admissibles à un examen de reprise qui désirent s’y soumettre doivent s’inscrire auprès du secrétariat scolaire de la Faculté.  Ils doivent également communiquer avec le professeur dans un délai de 10 jours ouvrables suivant la date à laquelle la note finale du cours devient officielle (voir calendrier universitaire pour connaître la date exacte) pour confirmer la date de l’examen de reprise.  Le défaut de se conformer à cette exigence entraînera l’attribution d’une note « ABS ».  Des frais seront exigés pour se présenter à un examen de reprise.

8.0. Révision des notes

8.1. Préambule

L'Université reconnaît aux étudiants le droit de voir, sur demande et après notation, tous les documents ayant servi à leur évaluation dans le cadre des cours auxquels ils sont dûment inscrits, qu’il s’agisse de documents produits par eux-mêmes ou de rapports d’évaluation produits par des superviseurs (dans le cas de stages de formation pratique ou de stages cliniques).

L’Université leur reconnaît aussi le droit de demander une révision de note et de faire appel des notes qui leur ont été attribuées.

 8.2. Dispositions générales

L’Université encourage les étudiants qui s’interrogent sur une note qui leur a été attribuée à communiquer avec leur professeur ou leur superviseur de stage afin d’obtenir des explications et de comprendre les motifs ayant mené à cette note.

Si, malgré les explications fournies par le professeur ou le superviseur de stage, ils restent convaincus que la note attribuée n’est pas appropriée, ils peuvent faire une demande de révision de la note ainsi que le décrit le présent règlement.

La note révisée peut être supérieure, inférieure ou égale à la note initiale soumise pour révision.

La demande de révision de note ne peut pas être annulée une fois que le processus de révision est terminé et que la nouvelle note a été attribuée.

Le présent règlement s’applique aux révisions de notes dans tous les cours qui relèvent de la  responsabilité de l’Université d’Ottawa.

Le présent règlement ne s’applique pas dans le cas d’erreurs techniques qui pourraient se produire (p.ex. : erreurs de calcul, de retranscription, omission, etc.).  Ces dernières sont corrigées rapidement par les professeurs eux-mêmes.

Une demande de révision pour une note donnée ne peut être soumise qu’une seule fois.

8.3. Première étape

8.3.1 Révision de note

  • L’étudiant qui n’est pas satisfait de sa note après en avoir discuté avec son professeur peut demander une révision de note.
  • Dans les cas où la demande de révision peut se faire en cours de session, l’étudiant doit soumettre sa demande dans les cinq (5) jours ouvrables suivant la remise de la note. Dans le cas de la note obtenue à l’épreuve finale où dans les cas où la demande de révision se fait uniquement à la fin de la session, l’étudiant doit soumettre la demande dans les dix (10) jours ouvrables suivant la date à laquelle la note finale du cours devient officielle. Cette date est indiquée au calendrier universitaire.
  • L’étudiant soumet sa demande de révision de note par écrit au directeur de l’unité scolaire qui offre le cours. Cette demande doit contenir (a) l’intitulé du cours, le plan de cours, la note obtenue et le nom du professeur ayant attribué la note ; (b) les motifs de la demande de révision, ainsi que (c) la copie corrigée par le professeur, s’il y a lieu, et tout autre document pertinent.
  • Le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, fait parvenir au professeur concerné, dans les plus brefs délais, une copie de la demande de l’étudiant et l’invite à soumettre par écrit ses commentaires ainsi que les critères d’évaluation appliqués à l’épreuve et tout autre document pertinent. Dans les cas où la demande de révision peut se faire en cours de session, le professeur doit donner suite à la demande dans un délai de cinq (5) jours ouvrables pour une épreuve durant la session Dans le cas d’une épreuve finale où dans les cas où la demande de révision se fait uniquement à la fin de la session, le professeur doit donner suite à la demande dans un délai de dix (10) jours ouvrables.
  • Dès réception des documents transmis par le professeur concerné, le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, demande à au moins un autre professeur de procéder à la révision de l'épreuve visée dans la demande et lui transmet pour cela tous les documents fournis par l’étudiant et par le professeur. Le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, doit s’assurer que ce professeur détient les qualifications professionnelles nécessaires. L’anonymat du réviseur doit être préservé. Dans les cas où la demande de révision peut se faire en cours de session, cette révision doit se faire dans un délai de cinq (5) jours ouvrables pour une épreuve durant la session. Dans le cas d’une épreuve finale ou dans les cas où la demande de révision se fait uniquement à la fin de la session, la révision doit se faire dans un délai de dix (10) jours ouvrables.
  • À la lumière de tous les documents reçus, incluant toutes les évaluations (évaluation initiale et les révisions), le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, décide de la note à attribuer et en informe l’étudiant et le professeur concerné dans les plus brefs délais.
  • L’étudiant a le droit d’obtenir une copie de tous les documents qui ont servi à la prise de décision.

8.3.2.  Révision de note de stage ou de formation pratique

  • L’étudiant qui a échoué à un stage et qui conteste le résultat obtenu, peut, après en avoir discuté avec son ou ses superviseurs de stage, demander une révision de note dans un délai de dix (10) jours ouvrables suivant la remise de la note à la fin de son stage.
  • L’étudiant doit soumettre une demande de révision de note par écrit au directeur de l’unité scolaire qui offre le stage ou au directeur du programme Coop, selon le cas. Cette demande doit contenir (a) toute l’information relative au stage, telle que l’intitulé du cours, le plan de cours, le nombre de jours de stage, l’endroit du stage, le mode de supervision, la note obtenue et le nom du/des superviseurs ayant attribué la note, (b) les motifs de la demande de révision, ainsi que (c) les rapports d’évaluation du stage et (d) tout autre document pertinent.
  • Le directeur de l’unité scolaire ou son délégué fait parvenir aux superviseurs concernés, dans les plus brefs délais, une copie de la demande de l’étudiant et les invite à lui fournir des commentaires au sujet de la demande, les critères d’évaluation tels que communiqués à l’étudiant, ainsi que tout autre document jugé pertinent. Les superviseurs doivent donner suite à cette demande dans un délai de dix (10) jours ouvrables. Dans le cas de la Faculté d’éducation, les superviseurs sont les professeurs conseillers nommés par la Faculté, et non pas les enseignants accompagnateurs dans les écoles.
  • Dès réception des documents transmis par les superviseurs concernés, le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, désigne un ou plusieurs professeurs autres que les superviseurs concernés pour procéder à l’étude de la demande, leur transmet pour cela tous les documents fournis par l’étudiant et par les superviseurs, et leur demande de lui soumettre leurs recommandations, c’est-à-dire maintenir la note ou faire reprendre le stage ou la formation pratique en tout ou en partie. Le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, doit s’assurer que ce ou ces professeurs détiennent les qualifications professionnelles nécessaires. Cette révision doit se faire dans les plus brefs délais.
  • À la lumière de tous les documents reçus, le directeur de l’unité scolaire, ou son délégué, détermine la note à attribuer, communique sa décision à l’étudiant, au professeur et aux superviseurs concernés et en informe la faculté dans les plus brefs délais

8.4. Seconde étape : Appel au Sénat

  • Un étudiant peut faire appel au Comité d’appel du Sénat de la décision prise par l’unité scolaire à la suite de la révision de note.
  • Lorsqu’un tel appel est déposé par un étudiant, le comité invite l’unité scolaire à lui fournir tous les documents pertinents et ses commentaires.

Consulter la Procédure d'appel au Comité d'appel du Sénat

9.0. Système de notation (Approuvé au Sénat du 4 novembre 2013)

9.1. Barème officiel d’évaluation

Pour tous les cours du 1e cycle et les cours de perfectionnement à la faculté d’éducation, l'échelle de notation est la suivante :

Note alpha

Valeur numérique

Échelle numérique

des notes

A+

10

90-100

A

9

85-89

A-

8

80-84

B+

7

75-79

B

6

70-74

C+

5

65-69

C

4

60-64

D+

3

55-59 *

D

2

50-54 *

E

1

40-49 *

F

0

0-39

ABS

0

Absent

EIN

0

Échec/Incomplet

P*

-

Réussite

S*

-

Satisfaisant

NS*

-

Non satisfaisant

* Avec droit de reprise à la Faculté d'éducation

N.B. Toute note inférieure à « C » constitue un échec au niveau des
études de premier cycle à la Faculté d'éducation.

9.2. Notes de Stages

Lorsque l'étudiant a obtenu la note E à un stage et qu'il a réussi la reprise avec la note S, la note E ne sera pas calculée dans la moyenne cumulative. Toutefois, l'étudiant ne sera pas admissible à un prix d'excellence.

10.0. Conditions de réussite

Pour obtenir le B.Éd., l'étudiant(e) doit remplir les conditions suivantes :

A. Pratique de l'enseignement

1. Obtenir la note « S » (satisfaisant) aux deux stages (y compris le stage de reprise s'il y a lieu). Pour obtenir la note « S » (satisfaisant), les étudiants doivent, en tout temps, se conformer aux normes d'éthique de la profession enseignante établies par la Faculté d'éducation, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario et ses filiales, et aux normes de déontologie et d'exercice de la profession enseignante établies par L'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario. Toute violation à ces normes entraînera le retrait immédiat de l'étudiant de son stage.

2. Le résultat « E » (échec avec droit de reprise) ne peut être obtenu qu'une seule fois pour un stage. L'étudiant qui obtient un « E » dans le stage devra faire un stage de reprise, d'une durée équivalente à celle du stage échoué.

Le stage de reprise se réalisera à une date déterminée par la Faculté dans les douze mois suivants la fin de la session où le stage était originalement prévu. Les étudiants devront payer des frais pour la reprise d'un stage. Dans les cours de stage (y compris le stage de reprise), si le résultat « E » (échec avec droit de reprise) est obtenu deux fois, la note « F » (échec sans droit de reprise) sera inscrite au relevé de notes. Ce résultat entraînera un retrait obligatoire du programme.

La Faculté d'éducation fera les efforts raisonnables pour placer une étudiante ou un étudiant dans un stage qui répond aux exigences académiques du programme et, si nécessaire, pour répondre aux besoins spéciaux documentés de l'étudiante ou de l'étudiant. Si la Faculté ne parvient pas à trouver un placement de stage approprié dans les douze mois suivants la fin de la session où le stage était originalement prévu, l'étudiante ou l'étudiant devra se retirer du programme. Si une étudiante ou un étudiant refuse un placement de stage pour un motif déraisonnable, la Faculté peut lui demander de se retirer du programme.

B. Autres conditions

1. Réussir chacun des cours inclus dans le programme avec une note d'au moins 60 % (C), excluant le cours PED1599 qui est un cours hors programme et doit être réussi avec une note « S » (satisfaisant). Le résultat « E » (échec avec droit de reprise) signifie que l'étudiant doit réussir le travail ou examen de reprise tel que déterminé par le professeur en consultation avec la direction de la Formation à l'enseignement ou du programme Teacher Education. Si l'étudiant(e) réussit le travail ou examen de reprise, la note originale et la nouvelle note attribuée paraîtront au relevé de notes.  S'il ou elle échoue, le résultat « F » (échec sans droit de reprise) paraîtra au relevé de notes. Le résultat « F » (échec sans droit de reprise) dans un cours entraînera l’obligation  de reprendre le cours ou de se retirer du programme.

2. L’étudiant (e) qui échoue à un seul cours obligatoire avec un F (échec sans droit de reprise) pourra le reprendre une seule fois.  L’étudiant (e) qui échoue à un cours au choix pourra le reprendre ou le remplacer par un autre cours au choix.  Les deux notes paraîtront au relevé de notes, toutefois, seule la deuxième note sera utilisée pour le calcul de la MPC.  Un deuxième échec avec la note de ‘F’ dans un cours entraînera le retrait obligatoire de l’étudiant(e) du programme.

3. Remettre les travaux exigés à la date spécifiée dans le plan de cours. Des travaux non remis entraînent la note « EIN » (Échec/Incomplet). Ce symbole équivaut à un « F » (échec sans droit de reprise).

4. Faire preuve d'une compétence jugée acceptable dans la langue d'enseignement, en l'occurrence, le français dans le programme de la Formation à l’enseignement et dans le French Teaching Option (Fançais langue seconde) du programme de Teacher Education et l’anglais dans le programme Teacher Education.  En ce qui concerne l’option français langue seconde, obtenir la note ‘S’ (satisfaisant) au cours d’appoint hors-programme PED1599.

5. Lignes de conduite en cas d'échec au cours PED1599 :

Les étudiants qui n'ont pas réussi la reprise de l'examen du cours PED1599 au programme de la Formation à l’enseignement ou de Teacher Education et qui veulent poursuivre leur cheminement en vue de l'obtention du diplôme doivent se réinscrire au cours d'appoint offert par la Faculté d'éducation dès septembre de l'année en cours.

Les étudiants doivent se réinscrire au cours d'appoint PED1599 et le réussir selon les exigences particulières de ce cours, c'est-à-dire avec l'obtention de la note « S » (satisfaisant) à l'examen.

Les étudiants devront payer des frais pour la reprise de ce cours. Les étudiants qui ont suivi une deuxième fois le cours d'appoint, mais qui n'ont réussi ni l'examen final ni l'examen de reprise, ne reçoivent pas le diplôme.

Note : Avant de se réinscrire au cours PED1599, il est fortement suggéré aux étudiants de suivre deux cours universitaires de français langue maternelle. Il s'agira surtout de cours de grammaire ou de rédaction puisque ce sont surtout dans ces domaines que l'on note les plus grandes lacunes. Ces cours peuvent être suivis durant l'été ou pendant l'année universitaire.

 11.0. Durée des études

11.1. Étudiants admis et  inscrits aux programmes de 1e cycle avant l’automne 2015: l’étalement maximal pour compléter les exigences des études offertes à temps plein dans les  programmes de Formation à l’enseignement et de Teacher Education  est de deux (2) ans à partir de l’inscription initiale au programme.  Dans le cadre du Aboriginal Teacher Education Program, la durée maximale des études est de quatre (4) ans.

Le temps maximal pour compléter les exigences des programmes offerts à temps partiel (B.Éd en mode alternatif et Éducation technologique) est de quatre (4) ans à partir de l’inscription initiale au programme.

11.2.  Étudiants  admis et inscrits aux programmes de 1e cycle à compter de septembre 2015 : l’étalement maximal pour compléter les exigences des études offertes à temps plein dans les programmes de Formation à l’enseignement et de Teacher Education est de quatre (4) ans à partir de l’inscription initiale au programme.  Dans le cadre du Aboriginal Teacher Education, la durée maximale des études est de six (6) ans.

Pour l’étudiant(e) admis et inscrit à compter de juillet 2016 dans le programme de B.Ed. en mode alternatif et Éducation technologique, l’étalement maximal pour compléter les exigences est de six (6 ans).

12.0. Conditions d’obtention du B.Ed. à la suite de l’obtention d’un Certificat en éducation de l’Université d’Ottawa

Les diplômés du programme de Certificat en éducation pour les autochtones de l’Université d’Ottawa qui soumettent la preuve d’obtention d’un baccalauréat de premier cycle avec un minimum de 90 crédits ou l’équivalent dans les dix années suivant l’obtention de leur certificat pourront recevoir le baccalauréat en éducation.

Les diplômés du programme de Certificat en éducation technologique de l’Université d’Ottawa qui soumettent la preuve d’obtention d’un baccalauréat de premier cycle avec un minimum de 90 crédits ou l’équivalent dans les huit années suivant l’obtention de leur certificat pourront recevoir le baccalauréat en éducation.

13.0. Mentions

Cum laude

8.0 - 8.9

Magna cum laude

9.0 - 9.4

Summa cum laude

9.5 - 10.0

Haut de page