Conférences

Série de conférences pour l’excellence en éducation 

La Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa, premier établissement bilingue de formation à l’enseignement en Ontario, favorise encore et toujours l’excellence en enseignement et en recherche. Initiée en 2011-2012 dans le cadre de son 45e anniversaire, la série de conférences pour l’excellence en éducation se poursuit. Les conférences sont présentées afin de faire connaître les recherches des professeurs à la communauté et d’aider les gens à mieux comprendre certaines questions d’intérêt public.

Les conférences pour l'excellence en éducation sont gratuites et ouvertes au public.

2019

Titre de la conférence: Éducation 2030

De quelles compétences ont besoin nos apprenantes et apprenants pour devenir des citoyennes et citoyens en santé, heureux et productifs en 2030? Nous constatons un consensus grandissant à ce sujet tant en affaires qu’en éducation. Jennifer Adams nous fera profiter de son expertise pour nous donner une vue d’ensemble des compétences du 21e siècle à l’échelle locale, nationale et internationale.

Conférencière : Jennifer Adams, ancienne directrice du conseil scolaire du district d'Ottawa-Carleton

La présentation sera en anglais.

Date : le 17 avril 2019

Heure : 16 h 30 à 18 h

Lieu : salle Johnson, 157 séraphin-Marion, Ottawa, ON K1N 6N5

Inscrivez-vous : https://eventman.ca/event/dm?lang=fr

2018

L’évaluation de la qualité de nos programmes universitaires : un mal nécessaire?

Les universités ontariennes doivent soumettre leurs propositions de nouveaux programme ou de modifications majeures à un processus d’assurance de qualité.  Tous les programmes existants doivent aussi être évalués périodiquement. Dans cette communication, j’expliquerai le fonctionnement du système ontarien d’assurance de la qualité et comment il cadre avec le courant international d’AQ.  Bien que le système semble bien fonctionner et permet de maintenir un haut niveau de qualité et de satisfaire les attentes des étudiants, plusieurs enjeux doivent être considérés.  Il est important de s’assurer que les critères d’équité, de validité et d’utilité sont respectés.  De plus, le processus ontarien d’AQ peut être perçu comme bureaucratique et soulève des préoccupations quant à l’autonomie des établissements.

Conférencier : Michel Laurier

La présentation sera principalement en français avec des passages en anglais et des diapositives dans les deux langues.

Date : le 30 octobre 2018

Heure : 17 h à 19 h

Lieu : Pavillon Lamoureux, LMX 203

Inscrivez-vous : https://eventman.ca/event/d0?lang=fr

2017

Le pouvoir thérapeutique de la narration

Nous sommes entourés d’histoires, auxquelles nous n’accordons pas l’attention qui se doit, mais qui nous façonnent dans notre perception du monde et de nous-mêmes. Nombre d’entre elles servent d’autres intérêts que les nôtres et suscitent parfois du découragement ou nous obligent à lutter.

Les récits peuvent nous oppresser, mais ils peuvent aussi nous guérir. Au cours de cette conférence, le professeur David Paré nous a invité à découvrir de quelles manières la recherche sur la narration et la pratique de cette dernière nous permettent d’explorer de nouveaux horizons quant à la quête de sens et d’identité.
 

Conférencier: David Paré

Présentation en anglais.
 

Date: le 2 mai 2017.

Heure: 17 h 30 à 19 h 30.

Lieu : Pavillon Desmarais, DMS 12102
 

 

Que nous enseigne l’histoire de l’éducation sur les 150 ans du Canada ?

L’année 2017 marquera à la fois le 50e anniversaire de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Ces événements importants nous offrent l’occasion unique de célébrer nos réalisations, tout en nous invitant à approfondir notre réflexion sur notre histoire et sur les répercussions contemporaines qui ont découlé des actions de nos prédécesseurs. Que nous enseigne l’histoire de l’éducation sur les 150 dernières années de notre pays ? Les « deux solitudes » sont-elles encore une réalité ? Comment l’éducation peut-elle mieux intégrer les expériences  des groupes marginalisés, y compris les perspectives ethnoculturelles, propres au genre ou autochtones?

 

Cette table ronde réunira quatre chercheurs universitaires qui engageront un dialogue avec le public sur les façons de penser et de comprendre l’histoire de l’éducation ainsi que son impact sur la vie des citoyens canadiens. Cette question sera approfondie sous différents angles :

 

  • Relations francophones-anglophones (Stéphane Lévesque)
  • Perspectives nordiques et autochtones (Heather McGregor)
  • Racisme et antiracisme (Tim Stanley)
  • Éducation à la citoyenneté (Lorna McLean)

 

Animateur: Giacomo Panico, CBC/Radio-Canada

 

Date: le 2 mars 2017. Cocktail à 17 h 30 et table ronde à 18 h 30.

Lieu : Pavillon Desmarais, DMS 12102

2016

Mardi 18 octobre, 17 h 30, DMS 12102

Colla Jean MacDonald, Ph.D. 

Eight Days a Week ou la vie d’une professeure universitaire

La professeure MacDonald aime à emprunter des paroles de chansons pour raconter les leçons importantes qu’elle a tirées de sa vie personnelle et de sa carrière universitaire. Aidée par la musique, donc, elle nous exposera trois décennies d’expériences au cours desquelles elle a vécu l’avènement de l’apprentissage en ligne. Un riche parcours qui comprend des collaborations avec ses étudiants de maîtrise ou de doctorat, ainsi qu’avec la Faculté de médecine, l’Organisation mondiale de la Santé, le National Board of Medical Examiners, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, la Fondation ontarienne de neurotraumatologie, Médecins sans frontières, l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario, l’Institut de recherche Bruyère et l’Université de Malte. Elle nous narrera le passionnant cheminement qu’elle a suivi pour intégrer l’éducation aux soins de santé, axant ses efforts sur la mise au point de solutions novatrices qui favorisent véritablement l’apprentissage au sein d’un système éducatif complexe et en évolution constante.

La présentation est en anglais.

Pavillon Desmarais, DMS 12102
55, avenue Laurier Est
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

 

Mardi 3 mai, 17 h 30, DMS 12102

Bradley Cousins, Ph.D.

« L'insoutenable légèreté des faits »

« Il n’existe aucun moyen de vérifier quelle décision est la bonne, car il n’existe aucune comparaison. » Tel était le problème insoluble de Tomáš, personnage principal du célèbre roman de Kundera L’insoutenable légèreté de l’être.

Nous voilà encore dans l’évaluation.

Lorsque nous évaluons, nous portons un jugement. L’acte de juger implique à son tour celui de comparer. La comparaison exige que nous rassemblions toutes nos observations et que nous les comparions à quelque chose. Nous faisons cet exercice automatiquement chaque jour, parfois des milliers de fois. Mais lorsque les faits entrent en jeu, et que ceux-ci sont systématiquement regroupés, nous avons à proprement parler une évaluation, domaine relevant à la fois de la recherche et de la pratique professionnelle dont l’histoire est récente, mais riche.

Dans leur plus simple expression, les faits sont dénués de sens. Ils sont superficiels, statiques, futiles même. Nous devons leur infuser de la substance, de la valeur, leur conférer une certaine utilité. Ils doivent se muer, avec notre aide, en moteurs de changements positifs des programmes et les politiques, de même qu’orienter les prises de décision professionnelles et pragmatiques. Les faits doivent, enfin, guider l’exploration, l’étude et l’apprentissage au sein même de la pratique.

Le professeur Cousins reviendra sur la vaste quête qu’il a menée tout au long de sa carrière pour comprendre l’évaluation et ses usages. Investissant parallèlement les champs de la recherche et de la pratique, M. Cousins s’est penché sur les utilités possibles de l’évaluation, le pouvoir de la collaboration et de la participation et les défis posés par le contexte culturel. Sa présentation sera ponctuée d’anecdotes à la fois amusantes et chargées de sens, mais aussi de réflexions sur la manière de laisser libre cours au pouvoir et au potentiel de l’évaluation comme catalyseur d’amélioration sociale.

En trente ans, Brad Cousins a publié de nombreux livres et articles sur la théorie et la pratique de l’évaluation dans le domaine de l’éducation et ailleurs. Il est une sommité mondiale et une autorité dans la recherche sur l’utilisation de l’évaluation, la pratique participative et collaborative et la construction de la capacité évaluatrice.

La présentation est en anglais.

Pavillon Desmarais, DMS 12102
55, avenue Laurier Est
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5 

 

Jeudi 10 mars, 18 h 30, FSS 4007

David Guillemette, Ph.D.

« L’absence de gouvernail » : dialogue inédit entre éducation et théâtre sur les approches participatives

À partir de la pièce de théâtre L’absence de gouvernail de Robert Filliou, qui interroge tant les codes du théâtre et les processus de création théâtrale que le rapport auteur/public, le professeur David Guillemette transpose les interrogations de la pièce au monde de l’éducation.

Dans les nouvelles pédagogies participatives, les élèves organisent eux-mêmes leurs apprentissages et l’enseignant joue plutôt le rôle d’un facilitateur que celui d’un « transmetteur ». Accompagné de deux metteurs en scène qui ont adopté cette démarche participative dans leurs spectacles, David Guillemette discute de la relation verticale maître-élève ainsi que de l’organisation traditionnelle de l’enseignement-apprentissage. Quelle est l’expérience vécue de l’enseignant qui s’engage résolument dans une approche participative? La recherche du professeur Guillemette s’intéresse à ce vécu pour l’instant peu documenté.

À noter que des représentations de la pièce de théâtre L’absence de gouvernail se dérouleront tout au long de la journée du jeudi 10 mars à la salle FSS 4007.

La conférence et les représentations sont en français.

Pavillon de la Faculté des Sciences sociales, FSS 4007
120 Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

 

2015

Mardi 6 octobre 2015, 18 h 30, FSS 4007

Dany Laveault, Ph.D.

À quoi sert l'évaluation scolaire? Peut-on s'y fier?

Parmi les nombreuses tâches que doivent assumer les enseignants, l’évaluation scolaire est sans doute l’une des plus accaparantes et aussi l’une de celles qui génèrent le plus de sentiments ambivalents. D’une part, elle sanctionne les apprentissages des élèves et, d’autre part, elle constitue un soutien à l’apprentissage. L’enseignant est souvent déchiré entre ces deux rôles. Comment peut-il les concilier, les harmoniser dans l'intérêt supérieur de l’exercice de sa profession et, en définitive, dans celui des élèves?

Pavillon de la Faculté des Sciences sociales, FSS 4007
120 Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Mercredi 6 mai à 17 h 30, DMS 12102

Joel Westheimer, PhD

Quel type de citoyen voulons-nous? Éduquer nos enfants pour le bien commun

Nos écoles primaires et secondaires pourraient s'avérer des endroits enrichissants et pleins de promesses où les enfants et les adolescents acquièrent les habiletés nécessaires à l'épanouissement de notre démocratie : pensée critique, compétences oratoires sur des sujets d'importance, conscience des options qui s'offrent aux adultes. Hélas, nos écoles sont trop nombreuses à préparer leurs élèves à des examens portant sur un petit nombre de sujets plutôt qu'à leur montrer à penser. Comment en sommes-nous arrivés là?

Auteur, professeur à l'Université d'Ottawa et titulaire de la chaire de recherche de l’Université en sociologie de l’éducation, Joel Westheimer tire des conclusions de ses recherches novatrices pour réfuter sans réserve les réformes actuelles. Plaidant pour une émancipation des interprétations étroites de ce qu'est l'éducation, il nous montre comment harmoniser les objectifs de l'école avec les valeurs auxquelles tiennent les enfants, parents et enseignants, et comment aider nos écoles à encourager l'émergence de citoyens dont les capacités permettront à notre démocratie de s'épanouir.

Pavillon Desmarais (DMS 12102)
55 avenue Laurier Est
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Regardez un extrait de la conférence (en anglais seulement)

Jeudi 5 mars à 18 h 30, FSS 4007

Du mouvement à la vitalité : prendre conscience de tous les aspects de l’(inter)activité physique au quotidien

Rebecca Lloyd, PhD

Cette conférence interactive nous invite à « défier les conventions » dans notre manière de concevoir et de percevoir le mouvement. Qu’est-ce que le mouvement? Un moyen compartimenté de se mettre en forme ou un élément central de ce que nous sommes en tant qu’êtres relationnels? La conférencière examinera comment le mouvement est dorénavant présenté dans les écoles sous le concept curriculaire de « littératie physique », offrira des conseils pratiques et nous invitera à réfléchir aux façons de développer notre littératie physique et de prendre conscience du rôle que joue le mouvement dans les processus par lesquels nous pensons, ressentons et fonctionnons au quotidien.

Pavillon de la Faculté des Sciences sociales, FSS 4007
120 Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Regardez un extrait de la conférence (en anglais seulement)

2014

Christine Suurtamm

Au-delà des frontières : en quête de collaboration et d’innovation

Les fractales démasquées!

Les fractales sont des images géométriques qu’on trouve dans la nature, l’art et la géographie (pour ne nommer que ces domaines). En plus d’expliquer brièvement ce que sont les fractales, la professeure Suurtamm donnera un aperçu de leur usage en art et dans la nature, et présentera la manière dont leurs caractéristiques servent de modèles dynamiques pour l’apprentissage et la recherche.

Pavillon des Sciences sociales
FSS 4007
120, rue Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Regardez un extrait de la conférence (en anglais seulement)

Nathalie Bélanger, Phyllis Dalley, Stéphane Lévesque et André Samson

Table ronde sur la construction identitaire en Ontario français

L'identité, ça se construit à l'école!

Quels sont les enjeux de la construction identitaire en milieu scolaire francophone en Ontario? Quatre professeurs chevronnés de l'Université d'Ottawa livreront le fruit de leur recherche et répondront aux questions de l'auditoire. 

Une table-ronde animée par Véronique Soucy, directrice et animatrice à la radio franco-ontarienne Unique FM

Pavillon des Sciences sociales
FSS 4007
120, rue Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Regardez la conférence (en français seulement)

 

2013

Awad Ibrahim

Les ill-littératies critiques du hip-hop : Le re-mixing de la culture, de la langue et de la politique des limites en éducation

Il est grand temps de repenser la notion de littératie! À une époque où l’éducation est fortement normalisée et axée sur les tests, et où on assiste à la normalisation de la langue et de la grammaire, je soutiens que la génération hip-hop procède à la « grammaticalisation » de la langue comme de la culture. Ils détournent le sens des mots et standardisent leur propre langage, où « malade » et « écœurant » deviennent « sensationnel » et « génial », et où « Wow, ce chat est malade! » veut dire « Wow, ce chat est incroyablement doué! ». J’affirme donc que si un professeur ou une professeure de langue ne connaît pas cela, il se doit de l’apprendre – et non pas l’inverse. En utilisant le DJ-ing comme métaphore et le re-mixing comme support analytique, je tenterai de repenser le concept de littératie par l’entremise de l’« ill-littératie », et les limites de l’éducation par le biais de la culture et du langage hip-hop. Bienvenue dans la poétique des ill-littératies critiques du hip-hop!

Auditorium des anciens,
Centre Universitaire
85, rue Université,
Le mercredi 6 mars 2013
18h30

Regardez un extrait de la présentation 

Nicholas Ng-A-Fook

Qui a peur des enseignants activistes? Un pas en avant pour nos enfants.

En anglais seulement

Nicholas Ng-A-Fook reexamines what is at stake for teachers who are committed to a social justice curriculum within and outside the contexts of public schooling.

As one example, he will discuss our obligations as teachers to remember the lived experiences of survivors who suffered the violent colonial effects of residential schooling and its absence from the Ontario school curriculum.

Pavillon des Sciences sociales
FSS 4007
120, rue Université
Ottawa, Ontario, Canada
K1N 6N5

Regardez un extrait de la conférence

2012

Tracy Vaillancourt

Pourquoi l’intimidation cause-t-elle autant de souffrance? : Le point de vue des neurosciences

Pendant des décennies, l’intimidation dans les cours d’école a été considérée comme faisant partie intégrante de l’enfance : « un rite de passage » pouvant aider à « renforcer les enfants » ou à leur « forger le caractère ». Toutefois, le bon sens, qui vient souvent avec l’expérience personnelle, nous dit que l’intimidation cause des souffrances.

École Notre Dame du Mont-Carmel
675, rue Gardenvale
Ottawa, Ontario
K1K 1C9
Le jeudi 9 février 2012
18h30

Regardez un extrait de la conférence

Jonathan Bolduc

La musique aide-t-elle à apprendre? Regards sur les bienfaits de l’enseignement et de la pratique musicale

La musique permet-elle d’aiguiser l’esprit critique, la pensée créative, l’imagination, la discipline personnelle ainsi que diverses habiletés utiles dans la vie quotidienne? Existe-t-il des liens entre l’apprentissage musical et la lecture et les mathématiques?

Les parents, les enseignants et toute la communauté scolaire trouveront dans cette conférence des réponses sur les bienfaits de l’enseignement et de la pratique musicale.

École secondaire publique De La salle
501, Old St-Patrick, 
Ottawa, Ontario K1N 8R3
Le jeudi 26 avril 2012 à 18h30

Écoutez un extrait de la conférence

2011

Joel Westheimer

The rest is no fairytale

En anglais seulement

Once upon a time, not too long ago, teaching was considered a profession, but then came standardization, tests, and value-added merit pay schemes that ate all humanity for breakfast…the rest is no fairytale.

Educational Centre,
Lamoureux Hall
145 Jean-Jacques Lussier,
Room 250
Thursday October 20th, 2011
6:30 p.m. to 7:30 p.m.

Écoutez un extrait de la présentation

Info rapide

Prochaine conférence 

À venir

Haut de page